Mon compte citoyen Facebook Twitter Mettre le site en favori Envoyer un mail à la mairie Flux RSS du site
Accueil du site > Municipal > Budget

Municipal

Budget 2009

Prémière publication : 20/02/2009 | Mis à jour : 28/08/2012

Budget 2009 : un budget pour des projets

Le budget 2009 a été voté en conseil municipal le 3 février dernier. Un budget solidaire qui augmente les aides aux associations de 5%. Un budget qui relance l’investissement durable pour lequel de nombreux projets en 2009 participeront à améliorer notre cadre de vie pour plus de 7,5 millions d’euros. Le budget 2009 renforce aussi le lien social de proximité en pariant sur la jeunesse et les seniors. Plus et mieux de service public, voilà le sens de nos actions en 2009. L’accueil des adolescents sera ainsi dynamisé par un budget Jeunesse en augmentation de près de 9 %, permettant notamment la création d’une structure de loisirs avenue Galliéni. La culture continuera de s’ouvrir au plus grand nombre avec des moyens en hausse de 11 %. S’il est ambitieux, notre budget demeure néanmoins responsable. Nous tenons nos dépenses de fonctionnement et notre endettement conformément à nos engagements. La fiscalité augmentera de manière maîtrisée en 2009 comme dans la grande majorité des communes voisines pour financer les actions que vous attendez afin que Joinville se réveille, bouge, adapte ses services publics aux exigences d’une ville du 21ème siècle.

Olivier DOSNE Maire de Joinville-le-Pont

Travaux, services publics et projets, derrière le budget d’une commune se dessinent les projets d’une équipe pour une ville et les Joinvillais. Dès 2009, Joinville va bouger. Enfin des travaux à Joinville La ville double cette année l’investissement afin d’améliorer notre cadre de vie.

Les bords de Marne retrouvés En 2009 le quai du Barrage sera réhabilité pour que les piétons et cyclistes puissent déambuler sur ces bords de Marne et rejoindre agréablement la boucle de Saint-Maur. Le quai Gabriel Péri et les abords du Port de plaisance vont être rénovés et agrémentés afin d’offrir aux familles des zones ludiques et de détentes.

Des quartiers calmes et accessibles La rénovation de l’axe Gille/Palissy en zone 30 est une première étape qui vise, tout au long de la mandature, à modérer la circulation des voitures au profit des piétons et cyclistes en favorisant le stationnement. L’assainissement et le renouvellement nécessaire de notre patrimoine arboré seront dans le même temps effectués. Les aires de jeux seront une à une réhabilitées pour adapter les jeux proposés et garantir la tranquillité des familles. La place Mozart sera sécurisée et réaménagée suite à la découverte de galeries souterraines de la Seconde Guerre mondiale. L’accessibilité des personnes à mobilité réduite à nos voiries, bâtiments et espaces verts constitue aussi une priorité. Un ascenseur va ainsi être installé pour rejoindre l’Ile Fanac.

Un patrimoine entretenu Les écoles, l’Hôtel de Ville, les gymnases, les résidences de personnes âgées, entre autres, feront l’objet de travaux d’entretien pour améliorer leur fonctionnement, leur consommation d’énergie et les conditions d’accueil des Joinvillais.

Plus de service public La palette des services proposés par une ville est immense. L’engagement de l’équipe municipale vise à améliorer le fonctionnement des services pour que chacun puisse s’épanouir à Joinville.

Un nouveau service multimédia La commune, résolument engagée dans la défense du logiciel libre, renforce sa politique d’accès aux Technologies de l’Information et de la Communication. Un nouvel espace au sein de l’Hôtel de Ville proposera prochainement un catalogue de formation attractif et un point d’accès à ces technologies devenues essentielles dans la vie quotidienne.

Priorité aux jeunes La première structure d’accueil des jeunes Joinvillais dans le Bas de Joinville va s’ouvrir pour leur permettre, aux côtés d’une équipe d’animateurs expérimentés, de monter des projets. Dans le Haut, avec l’aide de l’OPH, un espace d’accueil dans la résidence Espérance va être réhabilité afin de le rendre plus convivial et fonctionnel.

La culture pour tous Le budget de la culture augmente cette année de 11% afin de proposer une saison culturelle riche et diverse. Du jazz au rock joinvillais, de la photographie humaniste à l’art contemporain, des journées du patrimoine à l’exposition « Electricité » prêtée par la Cité des Sciences et de l’Industrie : il y en a pour tous les goûts !

Une ville solidaire Les crédits de l’action sociale et de la vie associative ont été renforcés cette année pour une ville plus solidaire, responsable et créatrice de lien social.

Des services « pilotes » La Ville est une commune pilote pour la délivrance des passeports biométriques : Joinville proposera cet été de nouveaux types de passeports indispensables pour un départ à l’étranger.

Et ensuite ? La petite enfance sera le grand défi de 2010. La crèche associative « Crèche Kangourou » ouvrira ses portes pour proposer aux Joinvillais 30 nouvelles places renforçant ainsi la capacité d’accueil des touts petits sur la commune.

Des projets ambitieux…et réalistes L’équipe municipale entend mener des projets de fond sur toute la mandature. Ces projets prennent du temps car ils sont complexes et des procédures précises doivent être respectées.

Les Hauts de Joinville : un projet qui avance La municipalité a repris le projet des Hauts de Joinville conformément à ses engagements de campagne. La place du 8 mai 1945 est conservée, les commerces seront dynamisés, les travaux faits par phases afin d’être le moins pénalisants possible. La performance environnementale des bâtiments demeure une priorité. L’aménageur a choisi une équipe d’architecte/paysagiste et doit faire aboutir un projet dans les prochaines semaines. Ce projet sera présenté aux Joinvillais et, dans la foulée, les étapes administratives nécessaires avant les travaux seront lancées.

Vélib’ et les pistes cyclables La ville accueillera, en 2009, 50 Vélib’ à l’entrée de la gare RER. Un maillage de pistes cyclables ou de zones 30 est à l’étude pour faciliter les déplacements. Ainsi, la rue Jean Jaurès sera en travaux à l’automne pour accueillir une piste. La Ville de Paris s’est engagée, à la demande de la ville, à réaliser des pistes sur la rue de la Pyramide et devant le stade de Joinville pour rejoindre l’avenue de Gravelle.

Le quai de Polangis : une vraie promenade La réhabilitation complète du quai de Polangis sur les 3 prochaines années est lancée. Le concours d’architecte/paysagiste lancé en 2009 permettra d’engager les travaux dès 2010. Les vues sur la Marne, les déambulations des piétons et les déplacements doux (cycle, rollers) seront privilégiés.

Le développement d’un pôle tertiaire Le projet complètement bloqué il y a encore quelques mois est dorénavant sur de bons rails. Exigeant un projet à haut niveau de performance environnemental et ouvrant la concertation avec les associations, l’immeuble de bureaux devrait sortir de terre en 2010 et d’autres projets sont à l’étude autour du Pôle RER qui sera réhabilité en 2009/2010.

Un Centre Technique Municipal rationnel Les régies techniques de la ville (voirie, propreté, espaces verts, garage, bâtiment...) sont éparpillées dans toute la ville ne permettant ni mutualisation des moyens ni conditions de travail acceptables. Sur les trois prochaines années, un bâtiment permettant d’accueillir ces équipes va être bâti.

Des recettes sous tension L’année 2009 est marquée par de fortes incertitudes sur les recettes de la ville : Depuis 1999, la population de Joinville a stagné par défaut de construction de logement. La Dotation Globale de Fonctionnement (dotation versée tous les ans par l’Etat à la commune) ne devrait donc pas augmenter cette année, l’État réservant les augmentations aux communes dynamiques dont la population a augmenté. Selon les dernières estimations, cette dotation pourrait même baisser légèrement… Les dégrèvements d’impôts locaux accordés par l’État sont de moins en moins bien compensés. La commune devrait perdre 100 000 € de recettes dès cette année, alors que ces compensations ont déjà baissé de 14,7 % entre 2001 et 2007. La crise immobilière frappe la commune : alors que 1,2 million de taxes sur les transactions immobilières étaient prévus en 2008, seuls 900 000 € sont prévus pour 2009 en raison de la crise immobilière.

L’année 2010 sera sûrement une nouvelle année difficile, car plusieurs incertitudes pèsent sur nos recettes. La ville de Paris, en reprenant en direct la gestion de l’usine des eaux, va impacter les recettes de taxe professionnelle de la commune. Lors de sa dernière intervention télévisée, le Chef de l’État a indiqué vouloir supprimer la taxe professionnelle dès 2010. cela représenterait pour Joinville une perte de 2,7 millions d’euros de recettes, soit prêt de 8 % des recettes de la ville.

Impôts et taxes 16,4 millions d’euros Taxe d’habitation, taxes foncières, taxe professionnelle, taxe sur les ventes d’immeubles…
Dotations de l’Etat et des autres collectivités 8,4 millions d’euros Dotation Globale de Fonctionnement Aide de la CAF du Val de Marne au fonctionnement des crèches Compensation de l’Etat pour certains dégrèvements d’impôts
Emprunts 4,4 millions d’euros Capital qu’il est prévu d’emprunter en 2009 pour financer l’investissement
Redevances, produits des ventes et des services rendus 2,7 millions d’euros Prix payés par les usagers pour certains services municipaux : écoles de musique, centres de loisirs
Autres ressources 2,2 millions d’euros Subventions d’investissement versées par l’Etat, la Région, le Département Produits des amendes de Police

total des recettes réelles

34,1 millions d’euros

Pour bien comprendre le budget

Pourquoi y a-t-il exactement le même montant de dépenses que de recettes ? Les communes ont l’obligation de ne dépenser que ce qu’elles ont. Le montant des recettes prévues doit donc être strictement égal au montant des dépenses prévues.

A quoi servent les emprunts ? Contrairement à l’État qui a le droit de s’endetter pour payer les salaires et qui a accumulé depuis des dizaines d’années une dette colossale, les communes ne peuvent emprunter que pour réaliser des investissements. Les emprunts prévus vont donc servir à financer les travaux visibles tout au long de l’année dans la ville. Emprunter est une démarche normale : L’emprunt permet de financer de nouveaux équipements dont vont profiter tous les citoyens. Tous participeront à leur financement en remboursant l’emprunt pendant plusieurs années.

Pourquoi parler de dépenses et de recettes « réelles » : Le budget des communes doit présenter séparément les dépenses de fonctionnement et d’investissement. Cela permet notamment de vérifier que les emprunts servent bien à payer des investissements. Mais cette présentation obligatoire entraîne un certain nombre de mouvements financiers internes au budget (les « opérations d’ordre »). Il est donc difficile de s’y retrouver sans être un spécialiste.

Pour permettre une bonne lisibilité du budget, nous le présentons sans ces mouvements internes pour ne faire apparaître que les véritables dépenses et recettes. On parle donc de dépenses et de recettes « réelles ».

Toutes les dépenses sont-elles dans un seul budget ? Le budget présenté ne reprend pas toutes les dépenses de la Commune. Il est en effet obligatoire de faire un budget séparé pour certaines activités particulières. A Joinville il y a ainsi 7 budgets différents : 1. le budget principal, qui est présenté ici et qui est le plus important de tous. 2. Le budget de la caisse des écoles 3. Le budget du centre communal d’action sociale 4. Le budget annexe des résidences pour personnes âgées 5. Le budget annexe du port de plaisance 6. Le budget annexe du service d’assainissement 7. Le budget annexe du cinéma municipal (créé cette année).

Exemples de dépenses

Subventions d’investissements versées 0,4 millions d’euros Subventions versées à l’Office Public de l’Habitat de Joinville, aux associations…
Remboursement de la dette 1,9 millions d’euros Remboursement des emprunts (capital et intérêts)
Investissements 7,7 millions d’euros Travaux réalisés, mais aussi prestations associées (architectes, bureaux d’études...)
Charges de fonctionnement 10,4 millions d’euros Ensemble des prestations et fournitures nécessaires au fonctionnement quotidien
Charges de personnel 13,8 millions d’euros

Total des dépenses réelles

34,1 millions d’euros

Mairie de Joinville-le-Pont

23 rue de Paris

BP. 83 94344 Joinville-le-Pont Cedex

Tél. : 01 49 76 60 00

Mail : courrier@ville-joinville-le-pont.fr

Copyright © 2012 / ville de Joinville-le-Pont